Fin 2021, une situation contrastée

L’usine de Bourges répond à un besoin en pneumatiques toujours élevé mais la production a été impactée par des manques de produits répétés. Ces manques s’expliquent par un absentéisme très important à l’atelier préparation et à une grosse panne de plusieurs jours du NAR 350.

Côté effectif, les recrutements se poursuivent (avec un accroissement du besoin passé de 15 à 40 personnes) et le service du personnel s’active, notamment avec la journée 1 jour 1 CDI du 25 novembre dernier.

Dernière ombre au tableau, l’émergence du variant omicron accompagnée de la re-fermeture de certaines frontières, au moins temporairement, pourraient entrainer à terme une baisse du marché et donc de l’activité.

Alors que la reprise était bien présente, notre usine traverse une nouvelle zone de turbulences. La CFE-CGC dialogue avec la direction et veille aux conditions de travail des salariés dans ce contexte particulier.

Jean-François Landemaine, Délégué Syndical, le 7 décembre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.