Télétravail imposé : et en usine?

Après un peu plus d’une semaine de télétravail imposé par la crise sanitaire, la CFE-CGC constate que notre entreprise applique du mieux possible les consignes gouvernementales.

Les managers ont relayé les consignes de télétravail partout où il est possible, y compris dans les usines, pour 3 jours de télétravail et jusqu’à 5 pour certains postes.

Nous constatons aussi le déploiement de fichiers partagés dans lesquels chacun doit indiquer sa présence sur site, dans certains services, il s’agirait de « pouvoir répondre à l’inspection du travail en cas de contrôle ». Tous nos sites étant équipés d’accès badgés, nous avons questionné la direction sur l’utilité de ces fichiers et attendons une réponse dans les prochains jours.

Sur le volet formation, si vous avez changé de poste récemment et que vous subissez des annulations, échangez avec votre manager ou avec nos élus pour bien anticiper toute difficulté qui pourrait en découler.

Pour l’industrie, la proportion de jours télétravaillés demandée est importante et complique la cohésion des équipes. Mais cette situation montre aussi que le télétravail régulier pourra être élargi à davantage de postes en usines, au-delà du télétravail occasionnel.

Vos élus CFE-CGC sont à votre écoute sur la mise en place du télétravail : équipement en matériel, besoins spécifiques, isolement… Notre pôle QVT vous accompagnera pour passer sereinement cette nouvelle période de télétravail imposé.

Laure Trincal, Déléguée Syndicale, le 12 janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.