La contrainte de calendrier RCC2022 nous impacte

La section CFE-CGC de Bassens s’inquiète du calendrier fixé par l’entreprise pour la négociation de la RCC 2022.

Effet la direction n’a démarré la consultation des instances qu’en décembre 2021. Le volet négociation propose un « deux en un » inédit avec négociation et relecture le 5 janvier 2021, tout de suite après la période de fêtes. Pour la CFE-CGC, le planning doit laisser du temps entre la relecture et la signature.

Accepter cette contrainte ne serait pas dans l’intérêt des salariés : les accords doivent être relus avec nos juristes et partagés entre l’équipe de négociation et les autres Délégués Syndicaux. Traiter la relecture dans la même journée nous priverait de la possibilité de demander des modifications.

La CFE CGC a proposé un nouveau calendrier qui permettrait de signer avant le 14 janvier 2022 pour « aller vite et ainsi ne pas pénaliser les salariés de BASSENS » tout en respectant l’organisation des OS.

Cette négociation de RCC 2022 n’est pas une formalité. C’est une étape importante de défense des droits des salariés. Le travail des élus ne doit pas se faire sous pression : réduire les délais d’analyse pour tenir le calendrier de la direction pourrait mettre en difficulté l’ensemble des salariés impacté par la RCC.

Nous tenons à rassurer les personnes pré-inscrites à la mesure d’âge : la problématique de Bassens est connue de l’équipe de négociation CFE-CGC Michelin.

En attendant le retour de la direction, nos négociateurs anticipent un maximum de demande pour laisser le temps à la direction de répondre aux interrogations des salariés qui nécessitent des points complémentaires éventuels dans la RCC.

En Local, le sujet sera posé en CSE pour définir avec la direction de BASSENS, la marche à suivre pour les salariés en cas de non-signature avant le 15 janvier 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.